Avez-vous décapité Jésus?

Pour Texte noir sur blancAvezVousDecapiteJesusNoirEtBlanc.htmlAvezVousDecapiteJesusNoirEtBlanc.htmlshapeimage_1_link_0
 
 
On a décapité Jean au premier siècle et Jésus dans notre siècle!

Le premier événement le plus tragique du premier siècle était celui de la mort de Jean le baptiste, le grand prophète. A part Jésus, il n'y eut pas d'homme qui fit connaître mieux Dieu que Jean (Matthieu 11. 6-19). Sa renommée était grande; le respect que l'on avait pour lui se manifestait autant chez les bons que chez les méchants (Matthieu 3). Cependant, on le fit taire... Hérode, sous la demande de sa maîtresse, donna l'ordre à ses bourreaux de le décapiter. L'assassinat de Jean fut alors appris par ses disciples. Le respect que ces derniers avait pour Jean ne s'arrêta pas là: Les disciples de Jean vinrent prendre son corps et l’ensevelir. Et ils allèrent l’annoncer à Jésus (Matthieu 14. 12). Ce geste des disciples de Jean devrait nous inspirer à prendre soin du corps de Jésus qui a été décapité aussi! En effet, au premier siècle on a décapité Jean, aujourd'hui on décapite Jésus! Comment? En coupant sa tête de son corps qui est l'Église. De quelle manière? En prétendant être avec Jésus tout en rejetant son Église... Avant de voir ensemble la décapitation de Jésus voyons quelle est, selon Lui, son Église, celle qu'il appelle son corps.

Jésus, pendant son ministère terrestre, a annoncé l'établissement de son Église qui eut lieu après sa mort et sa résurrection (Matthieu 16. 18-20; Actes 2. 36-47ss). La description de cette Église fut entièrement écrite dans les pages de la Bible (1 Corinthiens 3-4). C'est par son Église, que Jésus se fit connaître au monde depuis le premier siècle: ...désormais les principautés et les pouvoirs dans les lieux célestes connaissent par l'Église la sagesse de Dieu dans sa grande diversité, selon le dessein éternel qu'il a réalisé par le Christ-Jésus notre Seigneur (Éphésiens 3. 10; voir aussi Matthieu 28. 19-21 et Actes 8. 1-4). L'Église fut créé par Dieu pour être la colonne et l'appui de la vérité (1 Timothée 3. 14). Jésus mourut pour cette Église, il l'a acquise par son propre sang (Actes 20. 28). L'Église était aussi constituée de tous les sauvés (Actes 2.47). L'Église est l'Épouse de Christ (Apocalypse 19. 7; Éphésiens 5. 25-32). L'Église est décrite comme étant le corps de Jésus (Éphésiens 1. 22, 23; ; 5. 25-30; Colossiens 1. 24;)...  Mais entendons-nous bien! il y a l'église et il y a l'Église!

Comment le monde décapite-t-il Jésus dans notre siècle présent? Par la religion qui se dit "Chrétienne," mais qui n'est pas l'Église du Nouveau Testament, mais plutôt une église que les hommes ont instituée par leur credo, leurs règles de foi, leurs dogmes et leurs propres doctrines (Éphésiens 4. 14ss), par l'incrédulité des gens envers l'Église telle que décrite dans les pages du Nouveau Testament (1 Jean 4. 4-6); par le mépris que les gens ont de l'Église existante qui est souvent constituée d'un petit nombre de personnes (Matthieu 22. 14); par l'indépendance des gens qui veulent suivre Jésus en le faisant volontairement sans l'Église ou en dehors de l'Église (Colossiens 18. 2. 18-19); par la religion individualiste qui s'oppose aux regroupements de ceux qui appartiennent au Christ (1Corinthiens 12. 12-25); par l'établissement de toutes sortes d'églises, de religions qui se divisent les unes les autres et qui en fait, forment une union contre l'unité de la vraie Église (Éphésiens 4. 1-5). 

Il n'y a pas seulement le monde qui décapite Jésus, mais aussi certains Chrétiens, volontairement ou involontairement, accidentellement ou incidemment: en abandonnant leur assemblée (Hébreux 10. 25, 26); en décidant volontairement de ne pas aller prendre le Repas du Seigneur avec leur Église (Actes 20. 7; 1 Corinthiens 11. 33-34); en donnant une place au monde, aux amis, à la famille, au partenaire, aux choses de la vie, alors que cette place appartient à leur Église (Luc 9. 57-61); en ne se souciant pas de l'état spirituel de leurs frères et leurs sœurs dans la foi qui ont, en réalité, besoin de leur support et de leurs encouragements (Galates 6. 2; Matthieu 25. 31-46); en ne travaillant pas à l'édification qu'ils doivent manifester dans chaque assemblée de leur Église (Hébreux 10. 19-26; 1 Corinthiens 11. 17-34); en se réunissant avec leur Église, mais en restant indépendamment dans leur petit coin (1Corinthiens 12): en ne considérant pas que leurs frères et leurs soeurs dans la foi ont des talents supérieurs aux leurs (Philippiens 2. 1-4ss); en parlant en mal des membres de leur l'Église (Jacques 5. 11)... Jésus est solidaire avec son corps, l'Église. Faire du mal à l'Église, c'est faire du mal à Jésus; faire du bien à l'Église, c'est faire du bien à Jésus; d'un côté comme de l'autre, il y aura des conséquences éternelles: favorables et défavorables (lisez Matthieu 25. 31-45).

L'apôtre Paul avant de devenir Chrétien persécutait l'Église du Seigneur (Actes 26. 9-11; 1Timothée 1. 12-14). Le jour où il comprit, où il fut éclairé par Dieu sur Jésus et sur son Église, il changea sa perception de l'Église et de Jésus. Il se mit à obéir volontairement à la tête, Jésus. Il devint plus tard l'apôtre qui prit le mieux soin de Son corps, l'Église! Simplement parce qu'il avait compris une chose: l'amour des frères dans la crainte de Christ (Éphésiens 5. 21). Que le monde maltraite l'Église n'est pas surprenant, car ils sont perdus; mais que les Chrétiens en fassent autant, ça ce n'est pas normal du tout!! C'est aussi invraisemblable que de se faire du mal à soi-même, car nous sommes tous les membres d'un même corps! Nous devons donc à Église, à cause de Jésus, notre respect, notre admiration, notre faveur, notre aide, notre support, notre encouragement, notre présence, notre vie (Hébreux 10. 19-26; 1Jean3. 16); notre amour, notre joie, notre paix, notre patience, notre bonté, notre bienveillance, notre douceur, nos efforts, notre persévérance (Galates 5. 22); nos talents, nos dons, tout ce que nous avons... (1 Corinthiens 12; 2Timothée 2. 10).

Je suis dans la joie quand on me dit: Allons à la maison de l’Éternel! [...] 
C’est là que montent les tribus, les tribus de l’Éternel, selon la loi d’Israël, pour louer le nom de l’Éternel. 
Car là sont les trônes pour la justice, les trônes de la maison de David. 
Demandez la paix de Jérusalem. Que ceux qui t’aiment jouissent du repos! 
Que la paix soit dans tes murs, et la tranquillité dans tes palais!  
A cause de mes frères et de mes amis, je désire la paix dans ton sein; 
à cause de la maison de l’Éternel, notre Dieu, je fais des voeux pour ton bonheur. Psaumes 122

Si le monde a de la haine pour vous, sachez qu’il m’a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela, le monde a de la haine pour vous. Jésus (Jean 15. 18, 19) 
Jean Grenier