Une maison bâtie sur le roc

Pour Texte noir sur blancBatirSurLeRocNoirEtBlanc.htmlBatirSurLeRocNoirEtBlanc.htmlshapeimage_1_link_0
 
 


L’enseignement de Jésus sur la montagne s’achève par une comparaison entre un homme sage et un homme insensé.  L’homme sage est celui qui bâtit sa maison sur le roc.  Lorsque vient la tempête, la maison résiste parce qu’elle est fondée sur le roc.  L‘homme insensé bâtit sa maison sur le sable.  Lorsque la pluie est tombée, les rivières ont débordé, la tempête s'est abattue sur cette maison et elle s'est écroulée : sa ruine a été complète.

Jésus enseigne que l’homme qui bâtit sa maison sur le roc est celui qui entend ses paroles et les met en pratique.  Par contre, l’homme qui bâtit sa maison sur le sable est celui qui entend les paroles de Jésus et ne les met pas en pratique.

L’enseignement de Jésus ne vise pas à annuler les commandements de Dieu mais à les accomplir (Mt 5.9).  Mais Jésus appelle ses disciples à vivre dans le royaume de Dieu et  dans ce royaume la  fidélité à la volonté de Dieu va au-delà de l’observation des commandements donnés à Moise. Je vous l'affirme : si vous n'êtes pas plus fidèles à la volonté de Dieu que les maître de  la loi et les Pharisiens, vous ne pourrez pas entrer dans le royaume des cieux (5.20).

Pour entrer et vivre dans le royaume de Dieu, il ne suffit pas au disciple d’éviter de commettre des meurtres. Le royaume n’est pas simplement l’absence du meurtre ; c’est la présence de la paix entre celles et ceux qui sont frères et soeurs. La réconciliation des hommes entre eux est plus importante que l’offrande apportée au temple.  Mt 5.21-26.

Dans le royaume de Dieu, il ne suffit pas d’éviter l’adultère.  Il faut rechercher la pureté du cœur.  Au temps de Jésus les hommes divorçaient de leurs femmes sous n’importe quel prétexte.  Mais le divorce, sauf en cas d’infidélité de l’un des conjoints, est contraire à l’appel du royaume.  Mt 5.27-31

Dans le royaume, il ne suffit pas de respecter les serments solennels, même ceux qui sont prononcés au nom de Dieu.  Dans le royaume, la parole donnée et respectée devient suffisante. Mt 5.33-37.  La bonté envers les transgresseurs a la priorité sur le châtiment pour la peine.  Mt 5.38-42

Dans le royaume de Dieu, il faut une foi et une dévotion personnelle et authentique envers le Père.  Dieu n’est pas impressionné par les apparences religieuses car il regarde au cœur.  Mt 6. 1-18. Dans le royaume de Dieu, nous devons vivre dans la confiance en Dieu et cesser d’être inquiets.  Mt 6.19-34

La partie du sermon la plus contestée et apparemment la plus difficile (certains disent « impossible ») à mettre en pratique concerne le commandement d’aimer le prochain et s’achève par ces paroles : Soyez donc parfaits, tout comme votre Père qui est au ciel est parfait (5.48).  Mt 5.43-48

Je suis d’avis que l’appel aux disciples à être parfaits comme le Père céleste est parfait est la parole la plus  la plus significative de Jésus pour les croyants d’aujourd’hui. En quoi consiste cette perfection du Père céleste ? Comment donc, le Père céleste aime ses ennemis et bénit ceux qui le méprisent ?  C’est précisément ce que Jésus affirme : Eh bien, moi je vous dis : aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent.  Ainsi vous deviendrez les fils de votre Père qui est dans les cieux. Car il fait lever son soleil aussi bien sur les méchants que sur les bons, il fait pleuvoir sur ceux qui lui sont fidèles comme sur ceux qui ne le sont pas.  Si vous aimez seulement ceux qui vous aiment, pourquoi vous attendre à recevoir une récompense de Dieu ? Même les collecteurs d'impôts en font autant ! (Mt 5.44-46).