Le Salut en Jésus Christ:

Obéir en prenant Dieu à sa parole

Pour Texte noir sur blancLeSalutParlaFoiEtNonParLesEmotions2.htmlLeSalutParlaFoiEtNonParLesEmotions2.htmlshapeimage_1_link_0
 
 

Est-ce possible d’avoir l’assurance d’être sauvé? Absolument! Car la Bonne Nouvelle de Jésus c’est qu’il est venu pour nous donner cette assurance certaine. Ce n’est toutefois pas une assurance subjective, mais objective! Ce qui est davantage rassurant! En effet, le Salut en Jésus-Christ ne repose ni sur des émotions, ni sur des feelings, ni sur des impressions, ni sur un engagement religieux quelconque, mais sur la Parole de Dieu écrite noir sur blanc! La Parole de Dieu appelle cela la foi. Comme le dit si clairement les épîtres aux Romains et aux Hébreux: la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la Parole du Christ.  (Romains 10. 17); Or la foi, c'est l'assurance des choses qu'on espère, la démonstration de celles qu'on ne voit pas (Hébreux 11. 1); ...l'Évangile: c'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit... (Romains. 1. 16).

Si le Salut ne vient que par l’obéissance à l’Évangile (Marc. 16. 15, 16; Romains 1. 16) pourquoi tant de gens confessent qu’ils ont été sauvé autrement: par une expérience personnelle avec Dieu ou en adhérant à une religion dite chrétienne, sans vraiment avoir entendu et obéit à l’évangile? C’est que ces gens ont été mal guidé et trompé par le monde séduisant de la fausse religion. Il est fortement possible de vivre des moments intensément émouvants quand nous prenons conscience du grand amour que Dieu a envers nous, pécheurs, et que nous décidions de lui donner notre vie! Il ne faut toutefois pas mépriser pour autant le message de Dieu, l’Évangile, mais plutôt y chercher ensuite ce que nous devons faire pour être sauvé (Actes 16. 29-34)! Car le plus grand égarement dans le monde religieux vient justement du refus de consulter la Parole de Dieu sur le plan de salut et sur bien d’autres sujets de la foi... Ainsi, accepter comme véridique sans la Parole de Dieu des témoignages de conversions risqueraient de rendre inutile le plan du Salut de l'Évangile.

Évidemment, une conception émotionnelle du Salut doit passer au crible de la vérité, la Bible. À savoir, si vraiment cela est partie intégrante du message de l'Évangile. Car Dieu nous avertit que toute chose concernant la spiritualité doit être vérifiée par sa Parole. Il  est écrit: Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour redresser, pour éduquer dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit adapté et préparé à toute œuvre bonne (2 Timothée 3. 16, 17).

La vérité sur ces expériences émotionnelles est que nous ne pouvons pas dire clairement d'où elles proviennent. Mais on peut être certains que ces émotions ne peuvent être la confirmation ou une déclaration de Dieu que nous sommes sauvés. Car il n'y a aucun texte dans toute la Bible qui nous fait part de ce genres d'expériences reliées au salut. De plus, nous ne voyons aucun exemple de conversion (voir le livre des Actes des Apôtres) dans l’Évangile qui aurait été accompagné de ces feelings. Dans la réalité, on se rend compte qu'il est certainement plus difficile de définir l'origine de ces émotions que de définir comment un pécheur est vraiment sauvé par l’Évangile de Jésus-Christ!

Oui, nous pouvons savoir quoi faire pour être sauvés et en être certains! La formule est simple. Elle se résume en trois choses concernant le message de l'Évangile: (1) entendre; (2)  croire; et (3) obéir. C'est ce que Jésus nous a commandé de prêcher: Puis il leur dit: Allez dans le monde entier et prêchez la bonne nouvelle à toute la création (entendre). Celui qui croira (croire) et qui sera baptisé (obéir) sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné (Marc 16. 15, 16). Vous voyez, ce sont là les trois principes logiques du salut, émotions ou pas! Jésus ne nous a pas dit de prêcher le salut en se fiant aux expériences et aux émotions ressenties par ceux qui l’entendront, mais plutôt de prêcher l’Évangile et que celui qui croira, après avoir entendu l'Évangile, et qui y obéira sera sauvé. Voyez cet exemple mentionné dans Actes 2. 36 à 47.

Il est vrai que la vie spirituelle est parfois accompagnée d’émotions peu communes qu'on ne trouve pas chez le profane. Mais ce qui est très surprenant et contradictoire, c’est que ces expériences émotionnelles sont vécues par des adeptes de différentes confessions religieuses qui se contredisent les unes les autres. Dieu peut-il être le maître de la division? Certes non (1 Corinthien 1. 10, 13).

Ainsi, nous nous devons de respecter amplement la Bible en nous méfiant du monde trompeur des émotions et des fausses religions des hommes. N’essayons pas de fendre les cheveux en quatre, mais sachons trancher avec la bonne chose. Car la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus acérée qu'aucune épée à double tranchant; elle pénètre jusqu'à la division de l'âme et de l'esprit, des jointures et des moelles; elle est juge des sentiments et des pensées du coeur. Il n'y a aucune créature, qui soit invisible devant lui: tout est mis à nu et terrassé aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte (Hébreux 4. 12, 13). Que Dieu soit glorifié pour nous avoir laissé une Parole si parfaite, si efficace et si objective pour nous donner l'assurance de la vie éternelle!


Si vous voulez vraiment être sauvé et en avoir l’assurance éternelle voyez le plan de Salut tel que mentionné dans la Parole de Dieu!


Jean Grenier