Les Miracles aujourd’hui?

Pour Texte noir sur blancLesMiraclesEtAujourdhuiNoirEtBlanc.htmlLesMiraclesEtAujourdhuiNoirEtBlanc.htmlshapeimage_1_link_0
 
 

Le monde religieux veut des miracles!

Le monde philosophique cherche en lui-même la solution!

Nous prêchons le chemin de la Croix:

Scandale pour les pieux et folie pour les philosophes,

mais le puissant salut pour nous qui croyons en la puissance de Dieu en Jésus-Christ!

(1 Corinthiens 1. 22- 24)


Il y a les religieux qui croient aux miracles et les philosophes qui ne croient pas en Dieu! Ce sont là les deux extrêmes que l’homme prend pour trouver une solution aux problèmes de l’existence : que ce soit les épreuves de la vie, les tendances vers le mal, les troubles de conscience etc. L’homme cherche, en fait, à se sortir des impasses de la vie pour trouver un salut. Quand à nous, cherchons-nous vraiment la solution, celle  qui est en Jésus-Christ?


Les Juifs demandent des miracles… Quand l’homme se tourne vers Dieu, il a souvent la tendance à remettre à Dieu son sort d’une manière exagérée de telle sorte que la responsabilité de ses actions ne dépend plus de lui-même, mais de Dieu. Il se dit que Dieu lui donnera le pouvoir d’arrêter toutes ses mauvaises habitudes  du péché sans faire le moindre effort. C’est ce qu’on appelle,  « croire aux miracles ». Il croit donc que ses faiblesses ne seront surmontables que par une intervention miraculeuse de Dieu. Des témoignages comme, « c’est Dieu qui m’a arrêté de boire, de fumer, de sacrer… » sont souvent l’expression des gens qui croient aux miracles! Cependant, quand nous examinons en profondeur le changement de comportement de ces gens, nous nous rendons compte que ces changements ne venaient sûrement pas d’un miracle de Dieu. Car nous voyons souvent que ceux qui rendent ce genre de témoignage se trouve dans une situation pire que la première : un alcoolique  disait à pleine voix que Dieu l’avait arrêté de boire, alors que son changement avait fait de lui un coureur de jupon… De tous les miracles que Jésus, ou Dieu, ont fait, il n’en est aucun qui n’était pas parfait. Remplacer un mal par un autre pour s’améliorer ce n’est pas un miracle, mais une illusion!

Je ne sais pas si celui qui a dit, aide-toi et le ciel t’aidera, était Chrétien ou pas, mais en tout cas, il était un homme sage et intelligent!


Les Grecs cherchent la sagesse… Il y a aussi ceux qui ne croient pas en Dieu. Pour eux les solutions de la vie se trouvent entre les deux oreilles!  Selon eux, Dieu et son aide sont des mythes pour les uns et des placebos pour les autres. Ils croient donc que la religion fait perdre la tête aux hommes et que les gens religieux sont des incapables qui ont besoin d’une béquille qu’ils trouvent dans la religion.

Sans nécessairement être des athées, ces gens qui cherchent en eux tout salut se dirigent vers un autre extrême qui est insensé.  En effet, Dieu n’est pas loin de chacun de nous, car en lui nous avons la vie, le mouvement et l’être.  C’est ce qu’ont dit aussi quelques-uns de vos poètes: Nous sommes aussi de sa race (Actes 17, 27, 28).


Nous, nous prêchons Christ crucifié… Le salut se trouve en Jésus-Christ. Jésus vient nous réconcilier avec Dieu par la croix et par ce fait renouvelle nos forces afin de les utiliser pour la gloire de Dieu et avec  son assistance.


Scandale pour les Juifs… L’homme religieux qui s’appuie à 200% sur Dieu est scandalisé de constater que les miracles n’existent pas comme aux temps spécifiquement miraculeux de l’histoire biblique! Pourtant Dieu vient nous parfaire, et non nous défaire. Ce qui manque à l’homme religieux c’est la foi pour surmonter tout dans la vie avec le seul être parfait, Dieu! Les interventions miraculeuses de Dieu ne valent pas le courage de la foi à toute épreuve. Le but de Dieu avec sa Parole, n’est pas de nous faire faire des miracles, mais de créer la foi en Lui profondément dans nos cœurs! La foi que la Bible donne est comme cette exemple de David qui avait mis toutes ses forces avec celles de Dieu pour vaincre Goliath.


Folie pour les païens… Les irréligieux ressemblent à des Goliath tout confiant en eux-mêmes, mais qui vont être vaincu par des David. Car Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes; Dieu a choisi les choses viles du monde, celles qu'on méprise, celles qui ne sont pas, pour réduire à rien celles qui sont, afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu. (1 Corinthiens 1, 27-29).


mais pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs, Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu.  Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.


Jean Grenier